Belote classique

La belote classique peut être considérée comme étant la variante de base de la belote. Lorsque l’on s’est familiarisé avec les règles de la belote classique, on peut facilement jouer aux autres versions existantes de la belote.

La belote classique

Une partie de belote classique se joue avec un jeu de trente deux cartes. Celui-ci est réparti entre les joueurs. Deux équipes de deux (quatre joueurs au total) s’affrontent au cours d’une partie de belote.
Pendant une manche, l’équipe qui a décidé de l’atout à jouer doit atteindre un certain nombre de points (plus précisément plus de 81) pour pouvoir remporter la manche en question. Les joueurs doivent faire preuve d’ingéniosité et de tactique afin de remporter un maximum de plis, voire tous les plis ! Manche après manche, chaque équipe fait en sorte de gagner le plus de points possibles. L’équipe qui atteint mille points avant l’autre sort gagnante.

Le jeu

Comme c’est le cas au début de tout jeu de cartes, c’est la distribution des cartes qui ouvre une partie. La désignation du donneur se fait au hasard et chaque joueur partage les cartes, l’un après l’autre, dans le sens des aiguilles d’une montre. Chaque donne est précédée par une coupe laquelle est réalisée par le joueur placé à gauche du donneur. Le paquet de cartes est partagé en deux.
Les cartes sont distribuées aux joueurs dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Il est utile de préciser que la donne se fait en deux temps. Au cours de la première donne, les quatre joueurs reçoivent tous cinq cartes distribuées d’une manière spéciale : chacun reçoit d’abord trois cartes puis deux cartes. La dernière carte servira à déterminer l’atout d’une manche.
Pour déterminer l’atout, les quatre joueurs sont invités, l’un après l’autre, à prendre l’atout. Ils peuvent bien sûr le refuser s’il ne correspond pas à leurs cartes. Si un joueur décide de le prendre, il reçoit deux cartes. La deuxième donne est alors entamée et les trois autres joueurs restants reçoivent chacun trois cartes. Au total, les joueurs ont huit cartes privées entre les mains.
Si l’atout n’intéresse personne, il faut réaliser un nouveau tour au cours duquel les joueurs peuvent exprimer la couleur qui les intéresse. Si l’atout demeure non pris, tout doit être repris depuis le début : une manche ne peut commencer sans que l’atout n’ait été déterminé.
C’est alors le commencement de la manche. C’est au joueur qui a pris l’atout de débuter le premier tour. Pour le second tour (et pour les autres qui suivent), c’est le joueur qui a sorti la plus haute carte au cours du tour précédent de poser en premier une carte. A chaque tour, les joueurs font en sorte de sortir la meilleure carte et obtenir un maximum de plis pour supplanter les adversaires.
Lorsque personne ne possède plus une seule carte en main, le moment est venu de déterminer le vainqueur de la manche. Le décompte des points tient compte de l’ordre des cartes et du fait que l’on a joué en atout ou sans atout. Dans le premier cas, la carte la plus forte est le Valet suivi du Neuf, de l’As, du Dix, du Roi, de la Dame, du Huit et du Sept. Dans le second cas, la carte la plus forte est l’As suivi du Dix, du Roi, de la Dame, du Valet, du Neuf, du Huit et du Sept.